Résultat d’exploitation : définition et calcul.

En gestion, le résultat d’exploitation est l’un des indicateurs les plus importants de toute entreprise. Dans cet article, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur le résultat d’exploitation, de production et les différentes possibilités de calcul, ainsi que sur l’interprétation de ce chiffre-clé. 

Résultat d’exploitation – Définition

Par définition, le résultat d’exploitation peut être un bénéfice ou une perte d’exploitation. En termes simples, le résultat d’exploitation est calculé en déduisant les dépenses d’exploitation des recettes d’exploitation. Il ne tient en compte les charges financières les bénéfices. Cela se fait dans le cadre du compte de résultat.  

Pourquoi le résultat d’exploitation est-il important ?

Le résultat d’exploitation indique la capacité de votre entreprise à générer des bénéfices à partir de ses activités opérationnelles. De nombreux propriétaires d’entreprise utilisent le résultat d’exploitation pour mesurer les succès opérationnels de leur entreprise. Les investisseurs et les créanciers peuvent vouloir voir le résultat d’exploitation de votre entreprise. L’étude sur le prévisionnel financier fait partie des étapes financières du business plan d’une entreprise de production. Le compte de résultat prévisionnel est un tableau financier présenté en liste reflétant le niveau l’activité économique sur une durée appelée exercice comptable.  

Résultat d’exploitation ordinaire

Le résultat d’exploitation ordinaire comprend toutes les recettes et dépenses d’exploitation générées par l’activité ordinaire au cours de l’exercice. 

Calcul du résultat d’exploitation 

Le calcul du résultat d’une entreprise est en principe assez simple. Pour cela, il vous suffit de prendre les chiffres de votre activité opérationnelle, c’est-à-dire votre activité principale. D’un point de vue purement économique, vous prenez bien sûr en compte tous les coûts et vous ajoutez également les recettes de vos placements financiers ou de la vente de vos actifs immobilisés). Pour l’impôt de votre entreprise, ce sont en effet les recettes totales qui sont importantes.  

Formule simple 

Le résultat d’exploitation pur se forme à partir de la différence entre votre chiffre d’affaires et vos dépenses. Plus précisément, il s’agit des dépenses et des frais que vous avez dû engager pour réaliser ce chiffre d’affaires. Le calcul du chiffre d’affaires moins les dépenses se fait avec les montants nets sans TVA. Les chiffres de vente et les produits des ventes résultent de ta facturation.

La formule simple se présente comme suit :

Chiffre d’affaires – Coût des ventes = Résultat d’exploitation.

Ou encore :

Recettes d’exploitation – Dépenses d’exploitation = Résultat d’exploitation.

Dans les recettes, vous devez inclure vos ventes de produits ou vos lignes propres activées ainsi que vos stocks excédentaires. Dans les dépenses, il faut prendre en compte les matières premières et les fournitures ainsi que les frais de personnel. 

Le fait que les impôts et les intérêts perçus ne soient pas pris en compte dans le calcul du résultat d’exploitation présente l’avantage que vous ne pouvez pas enjoliver vos résultats vis-à-vis des investisseurs ou des acheteurs potentiels. 

Méthode des coûts totaux 

Dans la méthode des coûts totaux, vous considérez tous les coûts de produits qui ont été occasionnés lors de la réalisation de la prestation de l’entreprise, comme les dépenses de matériel en bois et en verre ou les dépenses de personnel. Ceux-ci sont déduits du chiffre d’affaires et des autres recettes de l’entreprise. Tous les coûts de l’entreprise sont donc comparés aux recettes de l’exercice.  

Calcul de l’excédent brut et résultat d’exploitation 

Comme alternative à la méthode des coûts totaux ou à la méthode des coûts des ventes des produits, le résultat d’exploitation peut également être calculé, par le comptable, par le biais du calcul de l’excédent brut d’exploitation (EBE) sur coût variable, en quelque sorte indirectement. En gestion comptable, la méthode de calcul est la suivante : les coûts variables des pièces produites sont déduits du chiffre d’affaires, ce qui donne la marge sur coût variable. Si l’on déduit ensuite de la marge de contribution l’ensemble des coûts fixes de la période, il reste le résultat d’exploitation. Le résultat d’exploitation se détermine en reprenant l’excédent brut d’exploitation (EBE) calculé et en déduisant les dotations aux amortissements et provisions. Ces provisions sont inscrites au passif.  

Nos articles

conseils

Résultat d’exploitation : définition et calcul.

En gestion, le résultat d’exploitation est l’un des indicateurs les plus importants de toute entreprise. Dans cet article, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir